Documentation scienceplus.abes.fr version Bêta

À propos de : The lordships of Limoges, Richemont and Montfort-l’Amaury in Breton chronicles of the late Middle Ages: a comparative approach        

AttributsValeurs
type
Is Part Of
Title
  • Les seigneuries de Limoges, Richemont et Montfort-l’Amaury dans les chroniques bretonnes de la fin du Moyen Âge : une approche comparative
  • The lordships of Limoges, Richemont and Montfort-l’Amaury in Breton chronicles of the late Middle Ages: a comparative approach
has manifestation of work
related by
Contributor
Abstract
  • La seigneurie de Limoges est détenue par les ducs de Bretagne de 1275 à 1365. L'article répertorie les mentions à cette seigneurie dans les chroniques bretonnes de la fin du Moyen Âge afin d'évaluer l'importance de cette acquisition. Or celle-ci est peu évoquée : elle apparaît lors du mariage d'Arthur II avec Marie de Limoges en 1275 puis lorsqu'elle est échangée entre leurs fils et enfin à l'occasion du traité de Guérande (1365) alors qu'elle passe à la famille concurrente des Penthièvre. Le manque d'informations signifie-t-il un manque d'intérêt des chroniqueurs ? La démarche comparative a consisté à mener une recherche similaire sur deux autres seigneuries hors du duché, la seigneurie de Richemont et celle de Montfort détenues à la même période. Les mentions n'y sont pas plus nombreuses, ces seigneuries ne sont pas évoquées pour leurs caractéristiques propres mais dans le but de rehausser le prestige de la famille ducale dans un contexte de construction d'un État breton.
  • The dukes of Brittany owned many lordships outside Brittany, not least Limoges from 1275 to 1365. We have listed all references to Limoges included in medieval Breton chronicles in order to evaluate the importance of this acquisition. Overall, it was scarcely mentioned: the lordship of Limoges become Breton when Arthur II married Marie of Limoges in 1275, then it appeared only on rare occasions until the treaty of Guérande (1365) when it was conceded to Jeanne de Penthièvre. Why was it seldom mentioned? Was this also true for other lordships outside Brittany? This comparative study reveals that the Breton chronicles do not contain more references to the lordships of Montfort and Richmond. This study proves that the aim of Breton chroniclers was not to narrate the story of these particular lordships but to enhance the power and prestige of the dukes of Brittany in the building of their own state.
article type
publisher identifier
  • ABPO_1262_0187
is part of this journal
is primary topic of



Alternative Linked Data Documents: ODE     Content Formats:       RDF       ODATA       Microdata